Le flamant rouge

Blog de la section snesup-fsu de l’Université d’Orléans

Accueil > (sur-)Vie de l’université d’Orléans > Pass sanitaire imposé lors des distributions alimentaires à l’Université (...)

Pass sanitaire imposé lors des distributions alimentaires à l’Université d’Orléans : une décision aussi humiliante qu’illégale !

communiqué des sections FSU (snasub et snesup) de l’université d’Orléans

mardi 14 décembre 2021, par Florent Becker

La décision du président de l’Université d’Orléans d’exiger la présentation du pass sanitaire lors de la distribution alimentaire organisée par l’association O’SEM ce samedi 11 décembre, en plein air, sur le campus de La Source, en direction des étudiant-e-s en difficulté, est incompréhensible.

Elle contrevient très clairement aux dispositions du décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 « prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire » qui précise que la distribution gratuite de repas ne nécessite pas la présentation du pass sanitaire.

Elle constitue surtout une mesure vexatoire à l’encontre des étudiant-e-s en détresse, alors que le pass n’est pas exigé à ce jour dans les universités pour aller en cours, à la Bibliothèque Universitaire et même au Resto-U.

Cette décision est d’autant plus choquante que les bénévoles de l’association O’SEM et leurs nombreux partenaires suppléent depuis plus d’un an au soutien insuffisant apporté par l’Université et le CROUS d’Orléans-Tours aux étudiant-e-s en difficulté. Ainsi, la remise massive de bons alimentaires a cessé, alors que l’université vient pourtant d’enregistrer lors du Conseil d’administration de novembre, un versement supplémentaire de 197 000€ de crédits CVEC, immédiatement mobilisables pour l’aide sociale étudiante.

Pour la section FSU de l’Université d’Orléans, le président doit revenir sur sa décision et engager au plus vite avec le directeur du CROUS d’Orléans-Tours, les actions nécessaires pour faire face aux persistantes difficultés alimentaires, psychologiques et informatiques d’un grand nombre d’étudiant-e-s.